La légende de Tron ou la revanche des geeks

Aller en bas

La légende de Tron ou la revanche des geeks

Message par Valentin le Dim 26 Déc 2010 - 13:01

LA LÉGENDE DE TRON OU LA REVANCHE DES GEEKS



A Hollywood, on le pensait cramé, irrécupérable, perdu pour le cinéma à cause de sa première tentative, si infructueuse : Steven Lisberger, en réalisant Tron en 1982, ne se doutait sans doute pas que ce film serait pratiquement le seul de sa carrière. Après lui, il n’en fera qu’une petite poignée d’autres, vite oubliés. Cette tombée aux oubliettes est due à l’échec commercial de Tron, film maudit avant même sa sortie puisque, de l’aveu même de Lisberger, les studios Disney, producteurs du film, n’y comprenaient rien, n’y voyaient que de mauvaises choses.

C’est que Tron, au début des années 1980 était une petite révolution technologique adossée à un esprit post-hippie, issu des idéaux et utopies des années 60. Lisberger, enfant des sixties, avait conçu Tron comme un film héritier du psychédélisme et des avancées politiques du flower-power tout en étant réalisé avec l’aide des ordinateurs – une première pour un film, devant incorporer des scènes avec acteurs et des décors réels et des longs passages dans un monde virtuel, animés par ordinateur.

TRON, AU DÉBUT DES ANNÉES 1980 ÉTAIT UNE PETITE RÉVOLUTION TECHNOLOGIQUE ADOSSÉE À UN ESPRIT POST-HIPPIE. DISNEY A DÉCIDÉ DE RELANCER LA FRANCHISE ET DE REMETTRE TRON AU GOÛT DU JOUR AVEC TRON : LEGACY.

A l’époque, Lisberger avait même fait appel aux ordinateurs du MIT (le Massachussets Institute of Technology, la plus prestigieuse université scientifique au monde) pour avoir suffisamment de puissance de calcul pour ses séquences d’animation. Il avait aussi fait appel au dessinateur Français Moebius, alors installé à Los Angeles et auteur d’une œuvre de science-fiction déjà considérable. Moebius, en concevant l’esthétique de Tron, mettait en branle une vision du monde quasi futuriste. Car, malgré l’échec du film, qui n’a pas été compris à sa sortie, tout ce qui y est contenu, tant du point de vue du graphisme que des idées informatiques, a incroyablement essaimé, devenant l’une des influences majeures, mais quasi invisible du monde contemporain.

Par son look, son histoire, sa musique, Tron a ainsi donné naissance à Daft Punk (dont l’apparence casquée est un hommage détourné au film), et est devenu l’emblème d’une génération de jeunes gens qui ont pris l’habitude de vénérer les ordinateurs, de vivre davantage dans leurs écrans que dans la vie réelle : une vie permise par la souplesse des ordinateurs, l’essor des consoles de jeux, des tablettes numériques, etc. 28 ans après Tron, le monde de 2010 n’est pas très éloigné de celui, virtuel, du film.

Ce qui a donné l’idée à Disney de relancer la franchise et remettre Tron au goût du jour. D’où un nouveau film, Tron : Legacy, au sommaire duquel on retrouve Steven Lisberger en producteur exécutif du film, et qui replonge dans le monde du premier, mais qui l’améliore grâce à la présence parmi l’équipe de personnalités ayant grandi avec Tron, en ont rêvé et sont devenus les architectes de la nouvelle version. Pour preuve : Daft Punk a tout fait pour pouvoir composer la BO du film… Et donner, ce faisant, une nouvelle strate à la légende de Tron, film méconnu et incompris en 1982, mais devenu en 2010 (presque) aussi important dans l’imaginaire et l’inconscient que la saga Star Wars.

Source a écrit:
Yahoo Actualités - 26 décembre 2010

_______________________________________________




...The life is beautiful without the monster...
avatar
Valentin
::. *Valentin admin/graph* .::

Masculin
Nombre de messages : 925
Age : 26
Localisation : France
Emploi : Agent administratif
Loisirs : Informatique, Infographie, codage
Date d'inscription : 27/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum